Francisco Navarrete Sitja

Du 13 juillet au 02 août 2020, le CAIRN a accueilli

Francisco Navarrete Sitja

Les recherches de Francisco Navarrete Sitja s’inscrivent dans des dynamiques socioculturelles et géographiques. L’une des thématiques qui lui est chère est le concept de « Suisse chilienne ».  Initialement employée vers 1930-1950, la « Suisse Chilienne » délimite la région de l’Araucanie (dont la capitale Temuco est situé à 640 km au Sud de Santiago du chili). Se basant sur la notion de « nature vierge », le concept de « Suisse Chilienne » s’est propagé par le biais de diverses représentations graphiques et littéraires.  Le travail  de Francisco Navarrete Sitja questionne les stéréotypes des paysages et l’analogie historique que cette notion a instauré entre la géographie chilienne et celle de la Suisse contribuant au fil du temps à redéfinir le territoire araucanien et sa mémoire collective à travers les paysages européens. Il explore cette duplication de scénarios paysagers au Chili et l’impact de l’homologation de ce concept  sur les imaginaires sociaux-territoriaux, pour tenter de révéler la manière dont il a contribué à « nationaliser la nature » et à occulter la culture Mapuche. Francisco Navarrete Sitja participe en 2019 à deux expériences de terrain : la première était dans les cantons de Vaud et du Valais en Suisse, et l’autre dans le sud du Chili. Il s’imprègne de l’expérience « alpine » et « araucanienne », afin d’explorer grâce aux récits et éléments collectés (photos, archives,  dessins, textes, diagrammes, collages, documents juridiques, fragments vidéographiques et sonores… ) les analogies et stéréotypes des deux territoires. Autant de matière dont il s’emparera pour produire un essai vidéo et une publication.  Le temps de résidence de Francisco Navarrete Sitja au CAIRN centre d’art est une aide à la création pour le développement de ce projet. 

Shooting in the bed of the river Bléone, 2020, © Francisco Navarrete Sitja

Francisco Navarrete Sitja a étudié les arts visuels à l’Université d’État du Chili, et les beaux-arts à l’Université de Barcelone. Il est diplômé du programme d’études indépendantes du MACBA, Musée d’art contemporain de Barcelona MACBA. Il participe actuellement au réseau international TSOEG « Temporal School of Géographie expérimentale » (Royaume-Uni) et est codirecteur de L’Aquila Reale : Centro d’Arte e Natura di Civitella di Licenza dans la Valle Dell’Aniene, en Italie. Il a exposé à travers le monde, seul ou en collectif et a participé à de nombreux programme de résidence.

Site web Francisco Navarrete Sitja