Lara Almarcegui Exposition de Printemps

Exposition Avril – Juin

Lara Almarcegui

Lara Almarcegui convoque la matière pour amener à la prise de conscience d’un lieu. Dans ses installations, l’œuvre se répartit à la fois entre la présentation matérielle au sein de la salle d’exposition et l’incitation au public à aller à la rencontre de l’espace extérieur, à l’investir et à faire remonter ce qui reste inaperçu.
En résidence à Digne-les-Bains, après plusieurs sessions de repérage, l’artiste espagnole tourne son attention vers le site de réaménagement de la Bléone, la rivière qui traverse la ville. Son projet réinvestit le chantier en cours qui vise à rétablir l’état originel de la rivière suite aux interventions massives accomplies dans les dernières années pour orienter le cours d’eau. Son projet questionne l’impact de l’intervention humaine dans l’évolution de l’environnement. Révélant les processus transitionnels qui tendent à être dissimulés dans les villes, l’artiste espagnole engage une réflexion sur l’évolution de l’urbanisme qui fait des débris non pas un élément poétique mais plutôt politique.
L’artiste a souvent recours à un protocole digne du chercheur ou de l’archéologue, fournissant des données qui se révèlent irrationnelles, dont les calculs sont impossibles. Son deuxième projet se développe à Digne en collaboration avec des géologues, qui l’accompagnent dans le calcul des masses des différents minéraux qui composent le sol sur plusieurs kilomètres le long de la rivière Bléone, dès sa source jusqu’à son embouchure dans la Durance. Une publication accompagnera l’exposition.

Lara Almarcegui, Mächefer, 2017, installation pour la Biennale de Lyon

Lara Almarcegui est née en 1972 à Saragosse, Espagne. Elle vit et travaille à Rotterdam, Pays-Bas. L’artiste s’intéresse à des structures en phase de transformation, en questionnant l’état actuel de construction, d’usure et dégradation de zones périphériques, en cherchant à mettre en lumière des éléments qui échappent souvent au regard. Ce sont ainsi les notions de propriété, d’urbanisation, de transformation et de contrôle du territoire qui sont remises en question dans son travail.

Lara Almarcegui a représenté l’Espagne à la 55ème Biennale de Venise, en 2013, et à Biennale de Lyon, en 2017.
Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles dans des institutions à travers le monde comme la Kunsthaus Baselland, Bale (2015); le CREDAC, Ivry sur Seine, France (2013) le Stedelijk Museum Den Bosch, Pays- Bas (2012); la Künstlerhaus Bremen, Allemagne (2012); TENT, Rotterdam, Pays-Bas (2011); Palais de la Séces- sion, Vienne, Autriche (2010); Ludlow 38, New York, États-Unis (2010); le FRAC Bourgogne, Dijon, France (2004); Le Grand Café, Saint Nazaire, France (2003).